Actualités

Sortir de l’agro-business pour nous préserver des épidémies

Avec la destruction de l’environnement, les épidémies comme celle du coronavirus que nous connaissons risquent de se multiplier. L’agro-industrie qui provoque la déforestation favorise en effet la transmission de virus ou de bactéries depuis les animaux vers les êtres humains. Mais en changeant de modèle d’agriculture, il est possible de mieux nous protéger.

Licencié une semaine avant son CDI : le témoignage de Seppe qui fait le buzz

Mi-novembre, Seppe de Meulder a commencé à travailler comme magasinier chez Aveve. Après 5 mois et 3 semaines, il a été licencié. Une semaine avant de recevoir un contrat à durée indéterminée (CDI). Seppe, membre du PTB, a décidé de raconter son histoire sur Facebook, et son post a été partagé massivement, au point d'être repris dans plusieurs médias du Nord du pays. « C'est nécessaire, explique-t-il, parce que derrière mon histoire se cache l'histoire de notre société. »

Évaluations formatives: réponses aux questions les plus fréquentes

Les examens doivent être remplacés par des évaluations formatives. Organiser des examens sans prendre la mesure de la situation provoquerait l’échec de nombreux.ses étudiant.e.s et aggraverait les inégalités sociales. Une proposition ambitieuse comme celle-ci appelle de nombreuses questions. Ci-dessous, vous trouverez les réponses aux 10 questions les plus fréquemment posées. Et n'hésite pas à signer notre pétition en cliquant ici.

Nous, étudiants inscrits dans les filières santé, volontaires pour aider le personnel des maisons de repos

Les étudiants inscrits en filières santé font part de leur envie d'aider les infirmières et aides-soignants surchargés de travail dans les maisons de repos.

Le coronavirus aggrave les inégalités dans l’enseignement supérieur

La crise du coronavirus met à l’épreuve notre système, le faisant révéler ses inégalités. Nous assistons à un triste spectacle ou les étudiant.e.s souffrent du confinement pendant que la ministre de l’Enseignement supérieur les encourage à augmenter leur effort pour garantir la qualité de l’enseignement.

Lettre ouverte à la ministre Glatigny : il est impératif de prendre de prendre des mesures ambitieuses

Huit jeunesses politiques et syndicales de tous bords, de la FEL à Comac en passant par EcoloJ, les JS, les EDH, Défi Jeunes, les Jeunes FGTB et l’USE, interpellent la ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Glatigny pour qu’elle prenne des mesures fortes. La lettre commune envoyée à la ministre parle des nombreux étudiant.e.s qui se sentent abandonné.e.s, de l’accroissement des inégalités entre étudiant.e.s, de la situation de détresse psychologique et demande à la ministre de prendre réellement en compte les difficultés des étudiant.e.s. Un véritable désaveu de la prise en main de la crise par la ministre. Si elle refuse de prendre en compte les revendications étudiantes, ses partenaires de coalition PS et Ecolo doivent réagir.

Des évaluations formatives à la place des examens

Les examens doivent être remplacés par des évaluations formatives. De nombreux problèmes se posent dans l’organisation des cours en ligne et beaucoup d’étudiant.e.s ne bénéficient pas d’un environnement d’étude adéquat à la maison. Organiser des examens classiques provoquerait l’échec de nombreux.ses étudiant.e.s et aggraverait les inégalités sociales. Signe notre pétition en cliquant ici.

Confiné.e.s mais pas isolé.e.s – Les numéros d’urgence à retenir

Durant cette période difficile, les inégalités dans la population se marquent d’autant plus. Pour combler les failles du système, les initiatives solidaires se multiplient à celles déjà existantes et peuvent se révéler utiles à tou.te.s.

Dans nos lieux de vie restreints (si l’on a déjà la chance d’avoir un toit sur la tête), les tensions peuvent augmenter et rapidement devenir insoutenables : pressions familiales, violences conjugales, perte de revenus, dépression, addictions,…

Si l’on prend le cas des violences faites aux femmes par exemple, les appels à la ligne d’écoute d’urgence spécialisée sont en hausse de 25 à 30% en Belgique*. Concernant les pertes de revenus, les témoignages de détresse financière se multiplient aussi, y compris au niveau des étudiant.e.s.

Comac demande une réduction de la matière d’examen et l’organisation de remédiations

Comac, le mouvement étudiant du PTB, estime que la matière évaluée lors des examens doit être réduite. “Le confinement pénalise les nombreux étudiants qui ne bénéficient pas d’un environnement d’étude adéquat chez eux”, estime le président de Comac, Max Vancauwenberge, qui ajoute que beaucoup d’étudiants se plaignent également de nombreux problèmes lors du passage aux cours en ligne. “Des remédiations doivent être organisées dès que possible afin de permettre aux étudiants de rattrapper leur retard et d’assurer la qualité de l’enseignement”, explique le président de Comac.

Comment le coronavirus expose les contradictions du système (mais aussi les germes d'une autre société)

En ce moment même, beaucoup de personnes sont confinées chez elles. Cependant, la société ne s’est pas arrêtée pour autant. C’est même précisément en temps de crise qu’elle change vitesse grand V.  Chaque jour, nous réalisons un peu plus ce que la crise sanitaire nous apprend sur le monde et comment nous pourrions le changer. 

Veux-tu changer le monde ?