Actualités

Les étudiants à présent aussi dans la rue pour le climat: comment peuvent-ils renforcer le mouvement?

C’est la sixième semaine d’affilée que des dizaines de milliers de jeunes font grève le jeudi pour aller manifester pour le climat à Bruxelles. Cela fait plusieurs dizaines d’années que notre pays n’a plus connu un tel mouvement de protestation dans sa jeunesse. Le mouvement de protestation en Belgique se retrouve à la tête d’un mouvement international qui vient secouer les élites. Le jour de la Saint-Valentin aura vu les étudiants rejoindre la révolution climatique. Pour la première fois, les étudiants sont venus à Bruxelles depuis les différentes villes étudiantes pour manifester aux côtés des écoliers. Quel rôle les étudiants peuvent-ils jouer pour renforcer le mouvement climatique?

Analyse : La révolution climatique peut changer le monde

Un groupe de jeunes peut-il changer le monde ? Oui, à condition d’être en grand nombre et de continuer à se battre ensemble pour y parvenir. La révolution climatique vient à peine de commencer, et elle a déjà laissé une empreinte indélébile. Si le climat est devenu une priorité de l’agenda politique, ce n’est pas de la volonté des responsables politiques mais de la pression exercée d’en bas, par les jeunes en grève. Le débat sociétal sur le genre de transition écologique que nous voulons fait rage. Selon un sondage, 70 % des Flamands considèrent que l’action climatique est la priorité absolue. Tout le monde en parle et attend du gouvernement qu’il fasse enfin de véritables efforts, après de longues années de politique climatique déplorable. Et ça, c’est uniquement grâce aux jeunes.

Les multinationales vont-elles sauver le climat ?

« Sign for my Future » se veut la plus grande campagne pour le climat jamais menée en Belgique. Via une pétition, des chefs d'entreprise, médias et associations demandent une ambitieuse politique climatique. Mais la présence de certaine multinationales dans cette initiative soulève des questions. De grandes entreprises polluantes comme BNP Paribas Fortis, Unilever ou EDF Luminus ont-elles réellement leur place dans une campagne pour le climat ?

La grande révolution de l'hydrogène : comment une planification écologique peut sauver le climat

Nous pouvons encore sauver le climat. Le PTB a un plan, qui mise sur la technologie de l'hydrogène. Pour le mettre en œuvre, il va falloir changer radicalement et opter pour une planification écologique. Bref, opérer une révolution climatique. Le 2 décembre, le PTB portera ce plan lors de la manifestation Claim the Climate à Bruxelles.

Le PTB présente son plan pour une révolution climatique sociale

Afin d’atteindre une réduction des émissions de 60 % d'ici 2030, le Parti du Travail (PTB) veut, entre autres, des normes contraignantes pour la grande industrie, une banque d'investissements pour le climat et des transports publics gratuits. Un plan qui allie écologie et social, en réponse à la fois au climato-scepticisme des uns et à la politique des injustes taxes « vertes » des autres.

S’allier avec le grand capital pour sauver le climat, fausse bonne idée ?

En septembre dernier, l’ULB et la VUB ont inauguré une nouvelle chaire en économie circulaire. Pour cela, les deux universités bruxelloises se sont alliées avec la Fédération des Entreprises de Belgique.

Le climat favorable à une révolution

Nous pouvons encore limiter le changement climatique à 1,5 °C mais tout le monde doit s’y mettre maintenant. Tel est le message central du dernier rapport que le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Jean-Pascal Van Ypersele, climatologue belge ex-Vice-président du GIEC, affirme : « Nous avons besoin d’une révolution. »

Une vérité qui dérange : la colonisation

Récemment, le débat sur la colonisation a refait surface. Après les chants racistes scandés au Pukkelpop, certaines personnes sont allées jusqu’à défendre ouvertement le colonialisme. Aujourd’hui encore, enseigner la colonisation n’est pas obligatoire dans l’enseignement secondaire. De nombreuses statues de Léopold II trônent encore dans nos villes et les hommages au passé colonial ne sont pas rares. Pour comprendre ce débat sur la colonisation, ses origines et la perpétuation du racisme, nous devons étudier attentivement son histoire et analyser les intérêts qui sont à la base de la colonisation.

Augmentation du minerval et sélection : ce qui nous attend dans l’enseignement supérieur

Des discussions importantes ont lieu depuis plusieurs mois à propos de l’avenir de notre enseignement entre dirigeants d’entreprises, politiques et recteurs. Avec une augmentation du minerval et la sélection parmi les mesures proposées, qui pourraient donc être imposées lors de la prochaine législature. 

Rejoins-nous sur What's App : deviens Apptivist !