[Pétition] Étudiant·e·s oublié·e·s : on sonne l'alarme

La ministre de l'enseignement supérieur Valérie Glatigny déclarait en octobre qu'elle "avait peur de perdre des étudiants" avec la crise. Madame la ministre, votre crainte se réalise et vous portez une lourde responsabilité.

Nous nous sentons oublié·e·s par les gouvernements. Aucune mesure sérieuse n'est prise pour nous aider financièrement alors que nous avons perdu des revenus et nos familles aussi.
Nous sommes laissé·e·s à nous-mêmes face aux cours et travaux en ligne alors qu'il n'y a plus de rythme scolaire ou de contacts sociaux qui facilitent l'entraide et la réussite. Beaucoup d'entre nous sont largué·e·s.

Seul·e·s face à notre écran d'ordinateur, nous nous sentons dépassé·e·s par les événements. Suivre les cours, voir notre compte en banque se vider, ce sont des sources de stress auxquelles nous devons faire face presque seul·e·s.

Le monde politique doit entendre les étudiant·e·s. Nous nous sentons oublié·e·s et nous sonnons l'alarme :

- Aidez-nous financièrement, nous en avons besoin souvent pour les frais les plus élémentaires comme la nourriture et la santé

- Soutenez-nous avec du personnel psy en suffisance dans les établissements

- Informez-nous correctement pour les cours, avec des supports adéquats et des modalités d'examens claires

- Garantissez notre finançabilité pour toute la durée de la crise, et financez les établissements dans ce but

1,503 SIGNATURES
2,000 signatures

Signe la pétition

Tu veux devenir membre de Comac? Clique ici !
En choisissant « tu peux m'envoyer un mail » et/ou « tu peux m'envoyer un texto », tes données seront sauvegardées dans notre base de données Comac. Tu peux les consulter, les modifier ou les effacer à tout moment. Envoie ta demande à Comac, Boulevard Lemonnier 171 à 1000 Bruxelles ou à info@comac-studenten.be.

Veux-tu changer le monde ?