Enseignement

Des milliers d'étudiants québecquois repartent en mobilisation massive, pour défendre leur enseignement, les services publics et une société démocratique et écologique. Il y a deux ans déjà, le printemps des carrés rouges inspirait les étudiants à travers le monde par sa détermination, sa grandeur et son originalité. Aujourd'hui à nouveau, c'est une source d'espoir et de révolte face aux mesures d'austérité anti-sociales qui sont prises par beaucoup de gouvernements dans le monde.

Examen d'entrée ou concours ? En début ou fin d'année ? Ces questions font grand débat en ce moment sur les campus de médecine. Pour Stephen O'Brien, étudiant en médecine et membre de Comac, il semble essentiel de recadrer le débat sur la pertinence d'instaurer des mécanismes de sélection en tant que tel.

Le 28 janvier dernier, le CNCD 11.11.11, centre national de coopération au développement, a publié une étude sur les liens entre entreprises et universités belges avec la colonisation de la Palestine par Israël. Cette étude confirme les prises de position et les dernières campagnes de Comac qui dénoncent la collaboration de plusieurs universités belges, au premier rang desquelles la KU Leuven. Avec toujours plus de preuves à l'appui. "Il est temps de remettre ces partenariats en question" explique Charlie Le Paige, président de Comac, le mouvement de jeunes du PTB.

Avec le nouvel ajustement du budget annoncé pour le mois de mars, de nouvelles coupes sont attendues à la Fédération Wallonie-Bruxelles. Dans un contexte où l’enseignement en Belgique est l’un des plus inégalitaires d’Europe, et après les 140 millions d'euros de coupes qui ont déjà eu lieu, cet ajustement risque fortement d’être un nouveau coup dur pour l'enseignement. Malgré toutes les promesses de campagnes et de début de législature, il semble de plus en plus clair que la majorité PS-CDH ne va pas épargner l'enseignement.

"Certains semblent s'étonner de ces résultats. Pourtant, si l'on jette un regard lucide sur notre société et les choix de nos gouvernements, on comprend que nous avons effectivement énormément de raisons aujourd'hui de craindre pour notre avenir, et au moins autant de ne rien attendre de ceux qui sont actuellement aux commandes."

Lors de la journée d'action du 1er décembre, les étudiants de Gand et Liège s'étaient déjà joints au mouvement pour protester contre les mesures du gouvernements. Ce mardi à Louvain-La-Neuve, c'est une Assemblée Générale des étudiants, convoquée par l'AGL (le conseil étudiant), qui a voté la participation aux actions du 8 et 15 décembre, ainsi qu'une série de revendication des étudiants contre l'accord de gouvernement au fédéral.

Pages

Subscribe to RSS - Enseignement

Comac logo© Comac Étudiants 2018.

Privacy

En collaboration avec: