Olivier Goessens

Néerlandais
« Le capitalisme est en guerre contre le climat » est une célèbre citation de l’auteure et journaliste canadienne Naomi Klein. En réalité, l’humanité est confrontée à un choix simple : se réconcilier avec les lois dictées par la nature, ou continuer à obéir aux lois du marché. Il est impossible de concilier les deux.
Depuis 30 ans déjà, l’élite politique du monde entier a la possibilité d’enclencher un revirement vers une économie durable. Il serait très naïf d’espérer que, de lui-même, le sommet climatique en Pologne aboutira à de bons résultats. C’est par l’action et la mobilisation que nous pourrons mettre les négociateurs sous pression.

Le capitalisme trembla sur ses bases il y a maintenant 50 ans. Dans une période de larges mouvements de libération nationale dans le tiers-monde (Cuba, Congo, Vietnam…), les étudiant.e.s se soulevèrent massivement en plein coeur des pays industrialisés contre l’ordre établi. De nombreux.ses étudiant.e.s à cette période quittèrent l’université pour se rendre à l’usine et tenter d’impliquer la classe ouvrière dans la lutte pour changer le monde.

Deux ans après l’Accord de Paris sur le climat, le compte à rebours continue à tourner. Tous les pays sont sensés présenter des plans pour limiter le réchauffement climatique. La ville de Bonn accueillera un nouveau sommet en vue de faire le pont sur l’état d’avancement. Qu’en est-il en Belgique? Et que proposer pour changer radicalement de cap?
Du 6 au 17 novembre 2017, Bonn accueille le nouveau sommet climatique international (COP23). L'état d'avancement de l'Accord de Paris sur le climat de 2015 y sera discuté. Comac met plusieurs bus à disposition afin de permettre à un maximum d’étudiants en Belgique d’aller faire entendre leur voix pour un accord climatique ambitieux et contraignant, à la veille de l’ouverture du sommet.

L’ouragan Harvey fait rage à Houston, Texas. Alors que le tempête continue à sévir, de plus en plus de gens s’interrogent : cette catastrophe pouvait-elle être évitée ? Est-ce un hasard si, ces dernières années, nous assistons à des phénomènes météorologiques aussi extrêmes ? L’homme et le changement climatique y sont-ils pour quelque chose ? Et les habitants de Houston ne pouvaient-ils être mieux protégés contre une telle catastrophe naturelle ?

Pages

Subscribe to RSS - Olivier Goessens

Comac logo© Comac Étudiants 2018.

Privacy

En collaboration avec: