Actualités

Je n'ai pas marché pour le climat pour soutenir des taxes "vertes"

J'ai participé aux grandes manifestations et aux grèves climatiques de l'année dernière parce que notre gouvernement doit prendre des mesures urgentes pour sauver le climat. Mais je ne suis pas favorable à des taxes "vertes" comme la taxe carbone proposée par la ministre du climat Zakia Khattabi (Ecolo). Plutôt que de faire payer l'ensemble de la population, nous devons nous attaquer aux grands pollueurs.

5 mesures pour qu’aucun·e étudiant·e ne paye la crise

Fin octobre, l’enseignement supérieur passait à nouveau en confinement. Avec cette deuxième vague, les problèmes d’argent, de stress et de cours s’empirent. Alors que pendant la 1ère vague, la ministre de l’enseignement supérieur Valérie Glatigny appelait surtout les étudiant·e·s à “garder le rythme”, il est maintenant temps qu’elle prenne les mesures nécessaires pour qu’aucun·e étudiant·e ne paye la crise. Comac en propose cinq.

Déjà 200 étudiant·e·s inscrit·e·s sur la plateforme "Étudiants solidaires"

Déjà 200 étudiant·e·s se sont inscrits à la plateforme "étudiantssolidaires.be" lancée par Comac. Plusieurs sont déjà allés aider le réseau de maisons médicales Médecine pour le Peuple à Bruxelles, Genk, La Louvière et Charleroi. Ils ont notamment appelé des patients et en ont accueilli d'autres qui devaient se faire tester.

Étudiant·e·s solidaires : face à la crise, je veux aider

Tu es étudiant·e et tu veux aider dans cette période difficile ? Rejoins notre plateforme solidaire !

Madame Glatigny, avoir peur pour les étudiants ne suffit pas: il faut des actes!

Madame la ministre de l'enseignement supérieur Valérie Glatigny, vous avez déclaré dans la presse que vous aviez "peur de perdre des étudiants", peur qu'ils décrochent. Nous aussi nous avons peur. Peur que vous ne preniez pas la mesure de la situation.

Échec dans l'enseignement supérieur: Madame Glatigny, prenez vos propres responsabilités

À l'occasion de cette rentrée académique, la ministre de l'enseignement supérieur Valérie Glatigny (MR) annonce vouloir réformer le décret Paysage. Après un semestre marqué par le corona, qui a particulièrement mis en évidence les inégalités entre étudiants, la ministre vient avec une réforme importante qui vise à exclure les étudiants en difficultés sous prétexte de les "responsabiliser". Au lieu de répondre aux causes réelles de l'échec, à savoir le sous-financement de l'enseignement supérieur, la précarité étudiante et le caractère inégalitaire de notre enseignement, la ministre Glatigny tente surtout de se déresponsabiliser elle-même de la situation.

Vidéo : le projet et la vision élitiste de la ministre Glatigny

"L’enseignement supérieur est une école de vie. Tout le monde ne gagne pas à la fin" a sorti la ministre de l'enseignement supérieur Valérie Glatigny. On a voulu savoir comment la ministre pouvait dire un truc pareil. C’est quoi en fait sa vision de l’enseignement ? Et c’est quoi ses plans ? C’est ce qu’on a été chercher. Et comme dit Octave : "franchement...c’est chaud". Découvre ici pourquoi !

Comac à la ministre Glatigny : “Ne restez pas aveugle aux inégalités”

La ministre de l’enseignement supérieur Valérie Glatigny affirme que le taux de réussite serait meilleur que les autres années. Comac demande que tous les chiffres soient publiés et que la ministre ne reste pas aveugle aux inégalités, sur lesquelles un taux de réussite global ne dit rien.

La finançabilité doit être garantie pour TOU-TE-S les étudiant-e-s

Grâce à la mobilisation étudiante, la majorité PS-MR-Ecolo a dû garantir la finançabilité de tou-te-s les étudiant-e-s. Une très bonne nouvelle. Sauf que tou-te-s ne seraient en réalité pas concerné-e-s et que la mesure ne serait pas financée…

Victoire : tou-te-s les étudiant-e-s resteront finançables

VICTOIRE ! Tou-te-s les étudiant-e-s restent finançables l’année prochaine ! Chaque étudiant-e pourra donc se réinscrire en cas d’échec durant cette année perturbée par la crise corona.

Veux-tu changer le monde ?