Enseignement

« Inacceptable », pour le PTB et Comac, son mouvement de jeunes. « C’est tout simplement une politique d’austérité qui ne dit pas son nom au niveau francophone et qui touchera doublement les jeunes issus de milieux défavorisés », dénonce Michael Verbauwhede, député et spécialiste enseignement au PTB. Pour rappel, ce sont les budgets sociaux, d’aide à la réussite et de démocratisation qui seraient dans le viseur du ministre socialiste Marcourt. La FEF estime une coupe de 1,7 million pour l'ensemble des établissements.
Journée d'action étudiante aujourd'hui en Flandre. Alors que le gouvernement flamand Bourgeois Ier maintient son intention d’augmenter le minerval à 890 euros et couper plus de 400 millions dans le budget de l’enseignement, la résistance grandit et s’organise du côté des étudiants , des syndicats et de l’associatif. « On sent que quelque chose est en train de bouger » explique Line De Witte, responsable nationale de Comac, le mouvement de jeunes du PTB.
Le Centre d’Études et de documentation Guerres et Société contemporaine (CEGESOMA) est menacé dans son existence même. Cet institut de recherche historique est directement visé par l’austérité du gouvernement Michel-De Wever. La recherche critique sur notre histoire, et notamment sur les dossiers liés à la collaboration et l’occupation, est gravement compromise.
Les groupes d'action d'étudiants contre l'augmentation du minerval parcourent les facultés et les auditoires en organisant des referendum sur la politique annoncée du gouvernement flamand. Résultats ? 94% des étudiants s'opposent aux mesures. Ils annoncent une journée d'action nationale le 5 novembre et rejoindront le monde du travail en participant à la manifestation syndicale le 6 novembre à Bruxelles.
Des actions des étudiants de médecine auront à nouveau lieu ce jeudi pour dénoncer l'insuffisance de numéros Inami nécessaire pour exercer. La ministre de la Santé Maggie De Block semble se prononcer pour un examen d'entrée. Une mauvaise solution selon Comac, le mouvement de jeunes du PTB.
Fotoreportage
Des centaines d’étudiants se sont rassemblés pour des actions symboliques « Nee bedankt » (Non, merci) dans plusieurs universités de Flandre pour protester ce mercredi 22 octobre contre l’augmentation du minerval dans l’enseignement supérieur à hauteur de 890 euros.

Pages

Subscribe to RSS - Enseignement

En collaboration avec: