Enseignement

Investeer in onderwijs, niet in F-35s | Investissons ds l'enseignement, pas ds des F-35

Face à la volonté du gouvernement fédéral d'investir 6 milliards d'euros pour acheter 4 nouveaux avions de guerre F-35, Comac (le mouvement de jeunes du PTB) a lancé une campagne afin d'exiger qu'on investisse plutôt cet argent dans les besoins sociaux, démocratiques et environnementaux. Un clip video vient de sortir pour faire la promotion de la campagne

Comac, le mouvement de jeunes du PTB, s'oppose à la ré-introduction annoncée par le ministre Marcourt d'un concours à la fin de la première année des études de médecine qui serait prêt dès la rentrée académique prochaine. « C'est une mesure non seulement absurde en situation de pénurie avérée de médecins, mais cela va aussi renforcer la concurrence entre étudiants ainsi que les inégalités sociales » explique Charlie Le Paige, président de Comac. « Les étudiants, les patients, les soins de santé public : tout le monde va y perdre. Le seul gagnant ce sera l'Absym, le syndicat corporatiste des médecins, qui veut limiter le nombre de médecins afin de pouvoir garder des honoraires élevés »

Pour contester les coupes budgétaires en Fédération Wallonie-Bruxelles, Comac a organisé une action « râpe à fromage » contre les coupes en fédération Wallonie-Bruxelles à 17h aujourd'hui devant le siège du gouvernement (Place Surlet de Chokiers à 1000 Bruxelles). « Le gouvernement pratique la râpe à fromage et tente de cacher les coupes sous le tapis. Ce n'est pas parce qu'elles sont disséminés et reportées que les coupes seront moins douloureuses explique Charlie Le Paige, président de Comac. 100 millions cela représente le salaire annuel de plus de 3.000 profs. On manque de places, on manque de matériel, on manque de profs. Notre enseignement est l'un des plus inégalitaire et on veut faire croire qu'avec des millions en moins tout ira bien ? C'est la logique même de l'austérité qu'il faut dénoncer si nous voulons un enseignement, une culture et des services publics de qualité et accessibles à tous. Pour Comac, il est plus que jamais temps de rentrer en résistance et refuser les coupes d'austérité. »

Pour contester les coupes budgétaires en Fédération Wallonie-Bruxelles, Comac organise une action « râpe à fromage » à 17h aujourd'hui devant le siège du gouvernement de la communauté française (Place Surlet de Chokiers à 1000 Bruxelles). Celui-ci a en effet décidé de couper à nouveau environ 100 millions d'euros dans ses budgets, dont 27 millions dans l'enseignement. Comac, le mouvement de jeunes du PTB, dénonce une austérité qui ne dit pas son nom mais qui va pourtant bel et bien faire mal. « Cela s'ajoute aux 140 millions déjà coupés par le gouvernement PS-CDH en décembre explique Charlie Le Paige, président de Comac. L'enseignement et la culture représentent les trois quart du budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ils sont déjà à l'os. Couper encore est inimaginable pour tous ceux qui connaissent la réalité de terrain en communauté française. »

Mardi 21 avril à 16h30 Comac (le mouvement de jeunes du PTB) organise un “Fly-In” place Surlet de Chokiers. Une action symbolique avec un lancer massif d'avions en papiers pour demander d'investir dans l'enseignement et les besoins sociaux plutôt que dans 40 nouveaux avions de combats F-35.

La Fédération Wallonie-Bruxelles prévoit de nouvelles coupes entre 120 et 160 millions d'euros fin mars, en plus des 140 millions déjà annoncés en octobre dernier. Parmi tous les budgets de la FWB, celles-ci auraient probablement des conséquences sur l'enseignement supérieur. Déjà largement sous-financé et en cure d'austérité permanente, les conséquences seraient désastreuses. Dans le même temps, la Flandre a connu à la rentrée dernière également une attaque sans précédent. Augmentation de minerval, sélection, rationalisations : Comac fait un petit passage en revue des dangers mais aussi de pistes alternatives.

Pages

Subscribe to RSS - Enseignement

En collaboration avec: