Enseignement

Le ministre Marcourt décide de faire payer l'austérité aux étudiants en durcissant les conditions d'accès aux bourses en Fédération Wallonie-Bruxelles. Exactement l'inverse de ce qu'il faut faire selon Charlie Le Paige, président de Comac, le mouvement de jeunes du PTB. « Plus de 52.000 jeunes font actuellement une demande de bourse. Cela reflète les difficultés grandissantes des jeunes à accéder aux études. Le choix de Marcourt va renforcer les inégalités sociales déjà très fortes dans l'enseignement supérieur. Pour Comac, c'est un tout autre choix qu'il faut faire en investissant au contraire pour que l'enseignement soit un droit pour tous. »

André Flahaut, ministre PS du budget a annoncé 130 millions de nouvelles coupes pour la rentrée en communauté française. Il a déjà prévenu qu’aucun secteur ne sera immunisé, pas même l'enseignement ou la culture. « Annoncer un troisième round de coupes budgétaires de 130 millions d'euros et prétendre que ce sera “indolore” c'est simplement tromper les gens dénonce Charlie Le Paige, président de Comac, le mouvement de jeunes du PTB. Les budgets sont déjà à l'os. Au lieu de gérer l'austérité et de tenter de faire encore passer la pilule, la majorité PS-CDH devrait tirer la sonnette d'alarme et refuser cette logique ».

Depuis plusieurs semaines, les secondes sessions des étudiants sont sur le devant de la scène et le mécontentement des étudiants se fait entendre. Et pour cause : certains établissements font repasser des examens pourtant déjà réussis, mettant en danger la réussite de nombreux étudiants. Retour sur un problème qui ne résulte pas seulement d’une question « d’interprétation » mais qui touche aux fondements mêmes du décret Paysage du Ministre Marcourt.

Investeer in onderwijs, niet in F-35s | Investissons ds l'enseignement, pas ds des F-35

Face à la volonté du gouvernement fédéral d'investir 6 milliards d'euros pour acheter 4 nouveaux avions de guerre F-35, Comac (le mouvement de jeunes du PTB) a lancé une campagne afin d'exiger qu'on investisse plutôt cet argent dans les besoins sociaux, démocratiques et environnementaux. Un clip video vient de sortir pour faire la promotion de la campagne

Comac, le mouvement de jeunes du PTB, s'oppose à la ré-introduction annoncée par le ministre Marcourt d'un concours à la fin de la première année des études de médecine qui serait prêt dès la rentrée académique prochaine. « C'est une mesure non seulement absurde en situation de pénurie avérée de médecins, mais cela va aussi renforcer la concurrence entre étudiants ainsi que les inégalités sociales » explique Charlie Le Paige, président de Comac. « Les étudiants, les patients, les soins de santé public : tout le monde va y perdre. Le seul gagnant ce sera l'Absym, le syndicat corporatiste des médecins, qui veut limiter le nombre de médecins afin de pouvoir garder des honoraires élevés »

Pour contester les coupes budgétaires en Fédération Wallonie-Bruxelles, Comac a organisé une action « râpe à fromage » contre les coupes en fédération Wallonie-Bruxelles à 17h aujourd'hui devant le siège du gouvernement (Place Surlet de Chokiers à 1000 Bruxelles). « Le gouvernement pratique la râpe à fromage et tente de cacher les coupes sous le tapis. Ce n'est pas parce qu'elles sont disséminés et reportées que les coupes seront moins douloureuses explique Charlie Le Paige, président de Comac. 100 millions cela représente le salaire annuel de plus de 3.000 profs. On manque de places, on manque de matériel, on manque de profs. Notre enseignement est l'un des plus inégalitaire et on veut faire croire qu'avec des millions en moins tout ira bien ? C'est la logique même de l'austérité qu'il faut dénoncer si nous voulons un enseignement, une culture et des services publics de qualité et accessibles à tous. Pour Comac, il est plus que jamais temps de rentrer en résistance et refuser les coupes d'austérité. »

Pages

Subscribe to RSS - Enseignement

En collaboration avec: