Écologie

L’énergie nucléaire n’est pas une alternative à l’énergie fossile, bien au contraire. Et il faut en sortir au plus vite vu sa dangerosité. Les vieilles centrales nucléaires doivent immédiatement être fermées, comme Tihange 2 qui comporte 3 000 fissures ou Doel 3, qui en a plus de 13 000. C’est pourquoi le 25 juin prochain, 10 000 personnes formeront une chaîne humaine allant des Pays-Bas à Tihange en passant par l’Allemagne. Comac participe à cette mobilisation.

La campagne Fossil Free est l'un des nouveaux cheval de bataille du mouvement climatique et arrive à présent sur nos campus. Elle vise à désinvestir dans les énergies fossiles afin de sauver le climat. A l'université de Gand, c'est la plateforme UGent1010 qui lance « Fossil Free Gent ». Leur nouveau président Bakou Mertens a pris le temps de répondre à nos questions.

« Selon moi, les négociations du TTIP avec les Etats-Unis ont échoué. » Cette déclaration de Sigmar Gabriel, vice-chancelier social-démocrate allemand (SPD) a rapidement fait le buzz. En effet, ce ministre du pays européen le plus puissant avait jusqu'ici totalement soutenu le TTIP, ce projet d'accord de libre-échange transatlantique1. Ce revirement est le résultat le plus visible de la montée de la pression populaire partout en Europe. Si la bataille n'est pas encore gagnée, la victoire semble bien à portée de main.

4 000 personnes venues de toute l’Europe ont bloqué l’une des plus grandes mines de charbon à ciel ouvert d’Europe, au nord-est de l’Allemagne. « Ende Gelände » (Cela n’ira pas plus loin) vise à stopper l’extraction des combustibles fossiles, responsable de 80 % des émissions de CO2. Comac participait à l’action. Récit.

Pour sa seconde édition, Ende Gelande ("Ca n'ira pas plus loin" en Allemand), le plus grand projet de désobéissance civile d'Europe, se lance le défi de bloquer la production d'une mine de charbon à ciel ouvert en Allemagne. Des centaines d'activistes de toute l'Europe comptent interrompre la production de charbon, pour marquer leur exigence de transition énergétique durable et socialement juste pour les génération futures, qui passera par la sortie des énergies fossiles ultra polluantes comme le charbon. Comac sera de la partie. Toi aussi ?

Des étudiants, membres de Comac (mouvement de jeunes du PTB), ont lancé une initiative pour loger les étudiants qui n’arriveraient pas à se rendre à leurs examens lors des jours de grève de la SNCB, en janvier. Il s’agit d’une page facebook « Mijn KOT staat voor je open – Mon KOT t'est ouvert », qui met en contact les étudiants qui peuvent en accueillir chez eux et ceux qui en ont besoin.

Pages

Subscribe to RSS - Écologie

En collaboration avec: