Droits démocratiques

Le « non » l'a emporté lors de la consultation populaire sur le projet d'extension du centre commercial de l'Esplanade à Louvain-la-neuve. Le promoteur immobilier ne semble pourtant pas vouloir se résoudre à y mettre fin mais seulement à modifier le projet. Le bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo) n'a pas fermé pas la porte à ce dernier scénario non plus, malgré le vote. Rencontre avec Olivier Malay, membre de Tout Autre Chose et de la Plateforme citoyenne qui a récolté les signatures pour l'organisation de la consultation populaire.

Naomi Stocker, étudiante à la VUB et responsable de Comac VUB, porte plainte à la police et auprès de l'agent de déradicalisation de Dendermonde contre un visuel dégoûtant du vice-président des jeunes N-VA. Le dessin en question représente le viol de Naomi et l'exécution d'un autre étudiant progressiste de la VUB.

J’ai vu beaucoup de réactions sur ce qu'il s’est passé à la VUB le mardi 2 mai lors du blocage contre Theo Francken. J’ai vu circuler beaucoup d’amalgames est de fausses informations. J’ai vu un secrétaire d’État en profiter pour se placer en tant que victime de la censure et attaquer « l’extreme gauche » sur les réseaux sociaux. C'est pourquoi je souhaite mettre quelques points sur les « i ».

Les jeux ont fait fureur cet été, que ce soit Pokémon GO ou TTIP Game Over. Si le premier est nettement plus connu, le second a compté 21 actions en une semaine contre le traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne (TTIP). Comac a rencontré Edith Wustefeld, porte-parole de TTIP Game Over.

Le 26 février, je me suis rendue en France avec une délégation de Comac. Nous sommes allés voir ce qu’on appelle « La Jungle » à Calais, un énorme bidonville de réfugiés. Comac organise régulièrement des activités de solidarité avec les réfugiés et l’objectif était cette fois d’aller constater de nos propres yeux la réalité des habitants de la Jungle, ce qui est fait pour les aider et quelle est la politique de la France à ce sujet

En automne 2014, une décision prise par la Région wallonne a fait reculer la condition des femmes 30 ans dans le passé. Désormais, les pilules contraceptives ainsi que les pilules du lendemain ne peuvent plus être distribuées au sein des plannings familiaux. Quelles sont les répercussions d'une telle loi sur les femmes et leur droit à disposer de leur corps ?

Pages

Subscribe to RSS - Droits démocratiques

En collaboration avec: