Palestine

Les jeunes de Comac, le mouvement étudiant du PTB, sont rentrés avant-hier d’un voyage de solidarité en Palestine. Pendant deux semaines, un groupe de treize étudiants se sont initiés à la vie quotidienne des Palestiniens en Israël et en Cisjordanie. Ils ont également rencontré la fille de la députée palestinienne Khalida Jarrar, emprisonnée depuis le 2 Juillet dans une prison israélienne.

Depuis plusieurs jours, les médias du monde entier diffusent l'augmentation de la tension entre Israël et la Palestine. Hier, cent mille personnes étaient rassemblées dans les rues de Jérusalem en opposition au contrôle israélien de la mosquée Al-Aqsa, située dans la partie palestinienne de la ville. Trois jeunes Palestiniens ont été tués et plusieurs centaines d'autres blessés par la répression de l'armée israélienne lors de cette manifestation.

Le 17 avril 2017, plus de 1500 prisonniers palestiniens entraient en grève de la faim sous le slogan « Liberté et Dignité ». Celle-ci, dernier moyen de protestation laissé aux prisonnier·e·s, vient alors que leurs droits les plus fondamentaux sont bafoués, comme en témoigne par ailleurs leurs revendications : des visites de membres de la famille, des soins médicaux appropriés et l’arrêt de conditions de détentions abusives telles que l’utilisation de cellules d’isolement et de détentions administratives. Ils font appel à la communauté internationale pour que soient menées des actions de solidarité avec eux et nombreux·ses sont celles et ceux qui ont répondu à leur appel.

La section anversoise de Comac organisait le mardi 7 mars dernier une soirée d'information à propos des conditions de détention des prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, dans le cadre de la Israëli Apartheid Week. Le panel des intervenants était assez ambitieux avec notamment l'activiste américaine Charlotte Kates comme invitée de marque. La soirée fut un succès, malgré la tentative de censure d'un cercle étudiant sympathisant de la politique israélienne.

« Écris et retiens tout ce que tu vois car les gens ne savent pas. Et lutte pour des droits égaux pour tou•te•s. » C'est ce que de nombreux•ses palestinien•ne•s nous ont demandé lors de notre rencontre avec eux/elles. Cet été fut, une nouvelle fois, l'occasion pour une délégation de Comac de se rendre en Palestine, en signe de solidarité avec le peuple palestinien et afin de pouvoir témoigner de la situation sur place.

Le football est souvent une fête, mais pas uniquement. Parfois, c'est aussi un moyen de dénoncer une injustice. Comme l'ont fait mercredi passé les supporters du Celtic Glasgow lors de leur match contre l'Hapoel Be'er Sheva, une équipe israélienne. Ils soutenaient non seulement le Celtic, mais aussi la Palestine, en arborrant son drapeaux noir, rouge, blanc et vert.

 

Pages

Subscribe to RSS - Palestine

En collaboration avec: