Comac Etudiants

Le « non » l'a emporté lors de la consultation populaire sur le projet d'extension du centre commercial de l'Esplanade à Louvain-la-neuve. Le promoteur immobilier ne semble pourtant pas vouloir se résoudre à y mettre fin mais seulement à modifier le projet. Le bourgmestre Jean-Luc Roland (Ecolo) n'a pas fermé pas la porte à ce dernier scénario non plus, malgré le vote. Rencontre avec Olivier Malay, membre de Tout Autre Chose et de la Plateforme citoyenne qui a récolté les signatures pour l'organisation de la consultation populaire.
Tu as toujours voulu organiser une action directe sur ton université ? Prendre le temps d'approfondir tes connaissances sur le racisme ? Cela fais bien trop longtemps que tu n'as plus vu Peter Mertens ? Alors prends le temps de regarder le programme de la semaine de la solidarité qui aura lieu du samedi 1er juillet au vendredi 7 à Hoge Rielen à Kasterlee!

Le vice-président des Jeunes N-VA a dû démissionner après avoir posté un répugnant cartoon d’intimidation sur le profil Facebook d’une étudiante de gauche. Ce genre de choses se produit de plus en plus souvent. Cela cadre dans la stratégie pratiquée par la N-VA et le secrétaire d’État Theo Francken pour faire taire les voix critiques à leur encontre.

L’énergie nucléaire n’est pas une alternative à l’énergie fossile, bien au contraire. Et il faut en sortir au plus vite vu sa dangerosité. Les vieilles centrales nucléaires doivent immédiatement être fermées, comme Tihange 2 qui comporte 3 000 fissures ou Doel 3, qui en a plus de 13 000. C’est pourquoi le 25 juin prochain, 10 000 personnes formeront une chaîne humaine allant des Pays-Bas à Tihange en passant par l’Allemagne. Comac participe à cette mobilisation.

La semaine passée, ce sont deux mondes qui se sont croisés à Bruxelles. L’un de ces mondes était plein d’espoir, plein de vie, et cherchait des alternatives au statu quo. L’autre monde était figé, dépassé, et se cramponnait à des recettes avortées du siècle passé. Dans le premier de ces mondes se mouvaient des milliers de citoyens issus d’horizons divers, en majorité des jeunes, souriants et arborant sur des banderoles fabriquées par eux-mêmes des slogans dans toutes les langues, sur tous les tons et dans toutes les couleurs. Dans le deuxième monde, les seigneurs, principalement des vieux grisonnants en costume-cravate, s’en tenaient scrupuleusement au protocole. Alors qu’un de ces mondes était ouvert, pluriculturel, et se composait de gens normaux, l’autre était une bulle élitiste hermétiquement isolée du monde réel. Le premier monde était la marche de protestation contre Donald Trump, où les porte-paroles d’une jeune génération tournée vers l’avenir s’élevaient contre la haine et pour la paix. Le deuxième monde était le sommet de l’Otan, où les chefs d’État de 28 membres de l’Otan se rangeaient au sens propre et au sens figuré derrière Trump et ses projets de guerre destructifs.

Naomi Stocker, étudiante à la VUB et responsable de Comac VUB, porte plainte à la police et auprès de l'agent de déradicalisation de Dendermonde contre un visuel dégoûtant du vice-président des jeunes N-VA. Le dessin en question représente le viol de Naomi et l'exécution d'un autre étudiant progressiste de la VUB.

Pages

Subscribe to RSS - Comac Etudiants

En collaboration avec: