Charlie Le Paige

Français

La situation des migrants au Parc Maximilien continue à se dégrader, y compris pour les nombreux mineurs présents. Comac, le mouvement de jeunes du PTB, appelle à la solidarité et propose aux jeunes de s'engager. « La solidarité et la mobilisation sont les meilleures réponses à la politique inhumaine et injuste du gouvernement » explique Charlie Le Paige, président de Comac. « Beaucoup de jeunes sont opposés à cette politique, et beaucoup sont actuellement en vacances et ont du temps. C'est l'occasion de mettre ce temps à profit ».

Les charges de Donald Trump contre les accords de libre-échange, ainsi que ses promesses d’instaurer des droits de douane de 45 % sur les produits chinois, ont fait le tour du monde et ont été déterminantes pour son élection. Cela veut-il dire que sa politique ira dans l’intérêt des travailleurs américains ?

Charlie Le Paige, président de Comac, le mouvement étudiant du PTB, était lundi 8 mai sur le plateau RTL pour débattre sur la victoire d'Emmanuel Macron en France et l'émergence du mouvement "En Marche" chez nous.
"Il n'y a pas de soutien populaire pour les politiques libérales d'Emmanuel Macron, ni en France, ni en Belgique", a-t-il insisté. Voir la vidéo

 Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles fait voter aujourd’hui l’instauration d’un examen d’entrée dès l’année prochaine pour les études de médecine afin de limiter drastiquement le nombre d’étudiants. « Instaurer un examen d’entrée est un recul inacceptable. Cela ne résout en rien les pénuries ou les problèmes pour les étudiants, et impose en outre un filtre social renforcé », réagit Charlie Le Paige, le président de Comac, l’organisation étudiante du PTB.

Entre la saga européenne autour de la signature du CETA (l’accord commercial entre l’UE et le Canada) et la campagne électorale américaine, rarement on aura autant parlé des traités de libre-échange que ces dernières semaines. Il y a quelques mois encore, aucune remise en cause n’était permise, mais, aujourd’hui le libre-échange semble critiqué de partout.

Les jeux ont fait fureur cet été, que ce soit Pokémon GO ou TTIP Game Over. Si le premier est nettement plus connu, le second a compté 21 actions en une semaine contre le traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne (TTIP). Comac a rencontré Edith Wustefeld, porte-parole de TTIP Game Over.

Pages

Subscribe to RSS - Charlie Le Paige

En collaboration avec: